FIDUCIAIRE|SUISSE Section Valais

La première société fiduciaire du Valais fut créée en 1932 par deux professeurs du Collège de Sion, MM. Marius Lampert et Pierre Arnold. Il s’agissait pour eux d’une activité accessoire, exercée principalement durant les vacances scolaires.

Il faut attendre dix ans pour voir éclore une nouvelle initiative: une société basée à Genève crée une succursale à Sion. Les activités fiduciaires demeurent cependant assez rares en Valais jusqu’à la fin des années 40. Le pays est pauvre; il vit dans un système semi-autarcique; l’argent liquide est rare.

L’économie valaisanne connaît un bouleversement profond avec les premiers aménagements hydrauliques importants, notamment le chantier de la Grande Dixence qui démarre en 1950.

Le secteur touristique se développe peu après et suscite une activité très vive dans la construction. Les entreprises artisanales et les entreprises de service se multiplient, le commerce de détail change de physionomie, les échanges avec les autres cantons et les pays limitrophes s’intensifient.

L’âge des sociétés fiduciaires est arrivé. Dès 1945, Fernand Ribordy et Michel Cretton créent le premier grand bureau valaisan. Leur initiative et leur succès suscitent de nombreuses vocations. En quelques années, plusieurs dizaines de sociétés fiduciaires se constituent. En l’absence de dispositions légales ou réglementaires sur l’exercice de la profession, le nombre des bureaux s’accroît rapidement. On en compte une bonne centaine vers le milieu des années 70.

Excès de concurrence et désordre menacent la profession. On ressent en Valais, comme ailleurs, la nécessité de s’organiser afin de mieux définir les caractéristiques du métier de fiduciaire, de promouvoir son apprentissage, de partager les connaissances et les expériences acquises.

L’Association Valaisanne des Fiduciaires est créée en 1959. Les Genevois et les Vaudois se sont regroupés plus tôt, faisant œuvre de pionniers en Suisse. Ils mettent sur pied, en 1958, la Fédération romande des fiduciaires. L’Association valaisanne y adhère immédiatement. Les Alémaniques sont plus lents à s’organiser. Les premières associations se constituent à Bâle et à Zurich, puis à Saint-Gall.

L’Union Suisse des Fiduciaires est créée en 1963. Elle compte dix sections; celles-ci recouvrent la plus grande partie du territoire national. Ayant perdu sa raison d’être, la Fédération romande est dissoute en 1966. Cependant, les présidents des associations cantonales continuent à se rencontrer dans le cadre du Conseil romand des fiduciaires.

L'USF Suisse change de nom et d'image en 2009 "FIDUCIAIRE|SUISSE", la section Valais s'adapte et compte aujourd’hui une septantaine de membres. Les dispositions fédérales concernant la formation ont contribué à une nécessaire clarification des compétences et des mandats. Les activités des fiduciaires ont beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Tandis que les interventions comptables et fiscales prédominaient jusqu’à la fin des années 70, ce sont désormais essentiellement des mandats d'analyse, de révision et de conseils économiques et fiscaux qui sont assurés par les fiduciaires valaisannes